La réforme fiscale de Donald Trump pourrait réduire le résultat net de Goldman Sachs de $5 milliards au quatrième trimestre. La banque envisage en effet de rapatrier ses actifs détenus à l'étranger au taux préférentiel prévu par la réforme.