A l'approche des élections sud-africaines, l'image de l'ANC, au pouvoir depuis 20 ans, est ternie par le scandale de la résidence privée du président Jacob Zuma, luxueusement agrandie aux frais du contribuable, tandis que les voisins n'ont ni eau ni électricité. Mercredi, le médiateur sud-africain, chargé de la lutte anti-corruption, rend son rapport sur cette coûteuse rénovation.