A l'occasion du centenaire de la bataille des Dardanelles, les Turcs visitent toujours plus nombreux les sites des combats acharnés qui ont opposé pendant neuf mois les troupes de l'Empire ottoman à celles des puissances occidentales, jusqu'à la défaite des Alliés. Un tourisme du souvenir récent, encouragé par le gouvernement, qui fait vibrer la fibre patriotique et la fierté des Turcs.