La Française Christine Lagarde, forte des soutiens de poids reçus ces derniers jours, a formellement lancé ce vendredi sa candidature à un deuxième mandat à la tête du FMI, en espérant ne pas être inquiétée par l'affaire de l'arbitrage Tapie.