Très impopulaire, François Hollande ne cherchera pas à obtenir un second mandat. Il devient le premier président français à renoncer à briguer à sa succession depuis 1958.