La Coupe du monde était soi-disant vouée à l'échec: les stades n'étaient pas prêts, les aéroports sous-dimensionnés, et les manifestations devaient tout emporter. Mais au final, le Brésil peut se vanter d'avoir organisé un superbe Mondial, sur et en dehors des terrains.