Le marché des introductions en Bourse (IPO) a connu un deuxième trimestre difficile en Europe, et plus particulièrement au Royaume-Uni, "en raison du climat d'incertitude généralisé lié au Brexit", selon une étude de PwC.