Dans la crise energétique, on parle souvent des ménages ou des entreprises, mais on oublie souvent les villes : grandes consommatrices d'énergie. Les bâtiments publics, les éclairages, les piscines, tout est sujet à la flambée des prix !