Le Bureau du Plan évalue le coût de la congestion du trafic à quelque 2,3 milliards d'euros. L'organisme propose une réforme fiscale du transport qui pourrait rapporter jusqu'à 8,7 milliards d'euros à l'Etat.