Selon le quotidien flamand Het Nieuwsblad le gouvernement aurait laissé dormir 250 millions d'euros pendant plus de deux ans. L'histoire remonte à fin 2009. A l'époque, le gouvernement Van Rompuy décidait de faire payer 500 millions d'euros aux producteurs d'énergie.