La crise sanitaire et ses conséquences économiques au coeur du discours de la Présidente de la Commission européenne. Après une chute du PIB de 12% au deuxième trimestre, l'heure n'est pas du tout à la discipline budgétaire.