Les rachats d'actifs seront stoppés début mars. Condition sine qua non pour relever ensuite les taux. La première hausse est attendue dans la foulée de la réunion de la banque centrale américaine prévue mi-mars.