Près de 3.000 chefs d'entreprise et indépendants se sont fait pincer récemment par le fisc. Leur tort: avoir fait passer des dépenses privées pour des dépenses professionnelles et au final, d'avoir payer moins d'impôt.