Les acteurs traditionnels du secteur du fitness sont en colère. Ils ont décidé de se réunir au sein d'un "comité de fitness", chapeauté par le syndicat des Indépendants (SDI). Dans leur ligne de mire: le fitness low cost qui provoque des fuites de clientèle et la fermeture de petites salles indépendantes.