La série Qatargate suit son cours, avec cette fois une pression du Qatar quant à l'approvisionnement de son gaz en Europe. Cette réaction fait suite à la demande du Parlement européen qui veut reconsidérer les avantages acquis par les Qataris suite à l'enquête sur les eurodéputés corrompus par le Qatar. Selon le professeur de l'UCLouvain, Raoul Delcorde, aucun risque ne se profile à l'horizon grâce au contrat signé entre le Qatar et l'Allemagne au début de la Coupe du Monde.