Après la Chine, c'est au tour du Japon de faire les yeux doux à l'Afrique! L'Archipel s'est engagé à octroyer d'ici cinq ans des fonds publics et privés à hauteur de 24,2 milliards d'euros.