Sous l'effet de l'essor d'internet et de l'engouement local pour la mode masculine classique italienne, le nombre d'ateliers de chaussures sur mesure a explosé au Japon et des cursus locaux ont poussé comme des champignons.