Les marchés boursiers dévissent sur fond de coronavirus et de protectionnisme américain / La BCE injecte 120 milliards d'euros dans l'économie, et allège les contraintes sur les banques / Très éprouvé par la crise, le secteur aérien pourrait bien connaître des faillites majeures