Le premier janvier prochain, le pays va passer à l'échange automatique d'informations, sur les comptes détenus par des non-résidents luxembourgeois. Un defi de taille pour cette place financière qui avait fait du secret bancaire un de ses principaux atouts.