Les grandes enseignes de l'habillement étaient sous pression ce mardi après la tragédie du Bangladesh, avec le lancement des premières indemnisations et les multiples appels à la transparence du circuit d'approvisionnement de la filière du textile, pivot de l'économie du pays depuis 30 ans.