Ils étaient 300 en juin, plus de 1500 en janvier : des Mozambicains qui fuient les violences politiques dans le nord de leur pays ont trouvé refuge dans un camp au Malawi. Aujourd'hui ils font face à la pauvreté, la faim et l'incertitude concernant leur avenir.