Alors que la croissance économique ralentit, le marché international de l'art recule. Les États-Unis restent, de loin, le principal acteur du secteur devant le Royaume-Uni et la Chine.