Alors que les créations d'entreprises ont fortement reculé et que les faillites ont atteint un niveau record en 2013, l'UCM et l'Unizo profitent des échéances électorales pour formaliser leurs demandes aux futurs gouvernements.