Un accord est intervenu dimanche soir entre dix partis. Le prochain gouvernement Wilmès pourra recourir aux pouvoirs spéciaux pendant 6 mois.