La coalition sortante de droite, qui brigue un deuxième mandat lors des élections législatives de dimanche, se targue d'avoir sorti le Portugal du gouffre financier en s'affranchissant de la tutelle de la troïka UE-BCE-FMI mais de nombreuses familles portugaises subissent encore les effets dévastateurs du chômage et de l'austérité.