La chute est spectaculaire. En une semaine, le prix du gaz en Europe est descendu de près de 30 %, soit la plus importante dégringolade depuis début septembre. La douceur des températures se répercute sur les prix du gaz, pour atteindre un niveau d'avant guerre.