La Commission fédérale des communications autorise les fournisseurs d'accès à moduler la vitesse de débit internet.