Le président du CIO, Thomas Bach, l'a annoncé lors d'une visite dans un camp de migrants à Athènes, en janvier dernier : il y aura une équipe de réfugiés aux prochains jeux Olympiques pour "envoyer un message d'espoir à tous les réfugiés du monde". A une quarantaine de kilomètres de Nairobi, des réfugiés s'entraînent ainsi aux côtés d'athlètes kenyans pour les JO de Rio, du 5 au 21 août prochain.

Erreur interne du serveur - LeVif

Malheureusement, la page ne peut pas être affichée. Le serveur connaît un problème temporaire. Réessayez plus tard.