L'interdiction par le Royaume-Uni du Khat, une plante aux effets euphorisants consommée par les immigrants d'Afrique de l'Est, inquiète les producteurs au Kenya. Ils sont des dizaines de milliers à cultiver cette plante dont les feuilles sont mâchées durant des heures par les adeptes et l'exportation de khat représente des millions de dollars.