Massacrés pour l'ivoire, les éléphants ont encore en Afrique un sanctuaire à peu près inviolé, le Botswana, où les forces de l'ordre sont encouragées à tirer à vue sur les braconniers, et où le tourisme est le deuxième secteur économique.