L'an dernier, Médoune Seck tenait un cybercafé avec des ordinateurs fixes à la Médina, quartier populaire de Dakar. Avec l'aide de Google, il les a remplacés par des tablettes, lançant fin mai le premier "tabletcafé du monde" selon le géant de l'Internet.