Le 15 décembre 2013, des combats ont éclaté à Juba, au sein de l'armée sud-soudanaise, minée par les antagonismes politico-ethniques, sur fond de rivalité au sein du régime entre le président Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar, respectivement Dinka et Nuer, les deux principaux peuples de la nation indépendante depuis le 9 juillet 2011 seulement.