Syndicats et patons veulent que le gouvernement revoit sa copie en ce qui concerne son projet de contrat spécifique pour les petits travaux. Le texte prévoit notamment une exonération de taxes pour 6.000 euros de revenus par an, pour certaines activités.