Le virage fiscal annoncé par le gouvernement Michel n'a pas manqué de susciter des réactions. La FEB se dit satisfaite, alors que les syndicats et l'opposition, eux, crient au scandale.