La production industrielle a fortement ralenti depuis le début de la crise, ce qiui a entraîné une chute de la demande de transport routier en Europe. Et conséquence directe de cette chute de la demande, les prix sont en baisse, entre 1,5 et 10% suivant les branches d'activité. Des transporteurs qui sont par ailleurs plus ponctuels, en raison de la forte diminution du trafic.