Encore en phase test, le premier vaccin issu de la recherche française devrait être disponible au Royaume-Uni à l'automne... De quoi faire grincer les dents la France, alors que le Royaume-Uni a pris les devants avec un contrat de 190 000 doses d'ici 2025, pouvant atteindre 1.4 milliards d'euros.