Ils ne sont que 4% en Wallonie à s'être lancés dans l'aventure du e-commerce. Un chiffre très faible qui s'explique notamment par le manque de temps ou le peu de familiarité avec les nouvelles technologies.