Les aides-ménagères affiliées à la FGTB se sont données rendez-vous gare centrale à Bruxelles. Une étape de plus dans leur mouvement de protestion pour obtenir des entreprises de titres-services l'application de l'accord interprofessionnel, c'est-à-dire une augmention de salaire d'1,1% sur deux ans.