Depuis vingt-trois ans et la fermeture de la dernière mine du Nord/Pas-de-Calais, un petit groupe d'anciens mineurs, les "anges gardiens" de la fosse 9-9 bis d'Oignies, en polissent les machines, avec l'espoir de les voir un jour à nouveau tourner.