La BCE a elle aussi décidé d'agir pour contrer les effets dévastateurs sur l'économie du Covid-19. Si elle ne bouge pas ses taux, l'institution va racheter pour 120 milliards d'euros de dette publique et privée supplémentaires d'ici la fin de l'année. Elle va par ailleurs assouplir certaines exigences à l'égard les banques afin de favoriser les prêts aux PME.