Taux d'intérêts négatifs, inflation croissante et un montant record pour l'épargne de 130 milliards d'euros. Autant d'éléments qui ont poussé les Belges à chercher des alternatives pour faire fructifier leur argent. Une aubaine pour la banque numérique Aion.