Les patrons d'entreprises belges cotées en bourse gagnent moins que leurs homologues français ou allemands. C'est ce qui ressort d'une enquête européenne de la Vlerick Business School, menée auprès de 899 sociétés. Autre constat : les salaires les plus élevés ont baissé dans 40% des entreprises belges ces trois dernières années.