Perchés aux sommets de pitons rocheux, d'où leur surnom de "citadelles du vertige", les châteaux du pays cathare demandent leur inscription à l'Unesco dans l'espoir de doper leur fréquentation et ainsi toute l'économie de l'arrière-pays rural du Sud-Ouest.