Au Maroc, des milliers de "récupérateurs informels" sillonnent les rues en tirant des charrettes chargées d'une montagne de bouteilles en plastique ou fouillent les décharges sauvages et insalubres. Ces "chiffonniers" ont souvent mauvaise réputation, mais le succès d'une coopérative pourrait contribuer à changer leur image.