Compte tenu de la propagation du coronavirus, de nombreux coiffeurs sont furieux de ne pas être contraints à la fermeture comme la plupart des commerces non-alimentaires. Ils réclament donc de pouvoir se mettre à l'arrêt et mettront le gouvernement en demeure si ce dernier ne prend pas de mesures en ce sens.