Afin de pouvoir voler de manière plus respectueuse de l'environnement, les compagnies aériennes exigent que la Commission européenne travaille de toute urgence vers un espace aérien européen unifié. Ce qu'ils ne veulent alors pas entendre dans une taxe sur les vols.