Deux jours après les attentats, certaines compagnies aériennes se sont organisées pour dévier tout ou partie de leurs vols vers des aéroports régionaux. C'est le cas notamment de Brussels Airlines et de Ryanair.