A la veille du conseil national de sécurité, le secteur demande une ré-ouverture urgente. Parmi les arguments sur la table, la simplicité de faire respecter les mesures dans des espaces de vente généralement volumineux et non sujets à l'affluence.