Comme le paysan Samir Hanna dans la ville de Delga, des familles coptes d'Egypte ont vu leurs maisons pillées et incendiées par des groupes de musulmans radicaux après la destitution du président Mohamed Morsi cet été.