La ville de Mexico, une des plus grandes mégapoles du monde, s'est lancée depuis peu dans une nouvelle expérience : le troc de déchets contre des produits alimentaires bio. Une idée défendue par la municipalité de gauche dans l'espoir de faire prendre conscience aux habitants que leurs détritus peuvent avoir de la valeur.